fbpx

Avez-vous déjà eu la curiosité de lire l’étiquette de votre flacon d’huile essentielle ? Vous verrez la mention Chémotypes suivie d’un ou plusieurs noms « barbares ». Mais de quoi s’agit-il ?

Les chémotypes d’une huile essentielle

Une huile essentielle est composée de nombreuses substances. Des techniques comme la chromatographie en phase gazeuse et la spectrographie de masse permettent de lister tous les constituants de l’huile essentielle analysée.

On considère en général que les molécules qui la composent majoritairement à plus de 10% sont les principes actifs de l’huile : les chémotypes.

Vous avez certainement sous la main un flacon d’huile essentielle de lavande vraie aussi appelée lavande officinale ou lavande fine, la « reine » des huiles essentielles ?

Regardez de plus près l’étiquette sur votre flacon d’huile essentielle de lavande vraie, vous verrez sur la ligne Chémotypes les mots Linalol, Acétate de linalyle et Acétate de lavandulyle.

Ces chémotypes sont importants car nous allons pouvoir les relier à de grandes familles biochimiques qui ont chacune leurs grandes propriétés, donc indications thérapeutiques et précautions d’emplois.

Huiles essentielles et familles biochimiques

Chaque chémotype appartient à une des 10 familles biochimiques : Monoterpènes, Sesquiterpènes, Phénols, Monoterpénols, Sesquiterpénols, Oxydes, Esters, Ethers, Aldéhydes, et Cétones. Chacune de ces familles biochimiques a ses propres indications thérapeutiques et va ainsi permettre de traiter tels ou tels maux.

La famille des Monoterpènes pour cette exemple issue des agrumes : ce sont principalement des désinfectants, assainissants, purifiants, et stimulants du système nerveux central. Il faut retenir également que les Monoterpènes sont photosensibilisants et qu’il faudra donc éviter toute exposition au soleil.

Les Sesquiterpènes sont des anti-inflammatoires, des anti-allergiques, et des équilibrants du système nerveux central.

Les Phénols sont les antibactériens les plus puissants, mais il y a beaucoup de précautions d’emploi à respecter ce qui les rend difficile à utiliser. C’est pourquoi on leur préférera le plus souvent la famille des Monoterpénols également anti-infectieux majoritaires – moins puissants que les phénols – mais avec très peu de précautions d’emploi. Les Monoterpénols seront ainsi à utiliser en priorité pour traiter toutes les infections bactériennes.

Les Sesquiterpénols sont des décongestionnants lymphatiques et veineux, et des toniques du système nerveux central.

La famille des Oxydes est incontournable. Elle permet de traiter 80% des pathologies communes, et en particulier tout ce qui relève de la sphère ORL : rhume, rhinite, bronchite, rhinopharyngite, etc. Ce sont des antiviraux majeurs.

Les Esters sont de très grands antalgiques : ils calment la douleur efficacement. Les Ethers sont surtout conseillés pour les troubles digestifs ; ils sont antalgiques, anti-inflammatoires, et antispasmodiques.

Les Aldéhydes sont des antalgiques, antidépresseurs, et calmants du système nerveux central.

Les Cétones ont une action sur le foie (production et élimination de la bile) mais, comme les Phénols, sont à utiliser avec beaucoup de précautions d’emploi.

Et mon huile essentielle de lavande vraie alors ?

Revenons à notre flacon d’huile essentielle de lavande vraie…

Le Linalol fait partie de la famille biochimique des Monoterpénols (antibactériens) tandis que l’Acétate de linalyle et l’Acétate de lavandulyle font partie de la famille des Esters (antalgiques). Deux familles avec peu de précautions d’emploi.

L’appartenance de l’huile essentielle de lavande officinale à ces familles biochimiques explique ses très nombreuses indications thérapeutiques que ce soit sur le système nerveux central pour traiter l’anxiété, l’insomnie, sur la sphère ORL pour toutes les infections bactériennes (rhume, rhinite, etc.), et en dermatologie pour soigner l’acné, les brûlures, les coups de soleil ou les piqures.

Ainsi, connaître les chémotypes et les familles biochimiques associées vous permettra de savoir au premier regard, même pour une huile essentielle que vous n’aviez jamais utilisée auparavant, les problèmes de santé qu’elle peut traiter et les précautions d’emploi à respecter.

Vous avez envie d’aller plus loin ? De devenir autonome et compétent sur l’utilisation des huiles essentielles ? Inscrivez-vous à notre formation en ligne d’aromathérapie !